lundi 20 avril 2009

Le temps des cerises (au sucre ?)

C’est dans des pays où la monarchie est absolue qu’on fait les plus fortes révolutions. En partant de ce constat on peut penser alors que le Canada (avec bien sur des Québécois en première ligne) sera bientôt parmi les plus militants et novateurs en matière d’écologie.

En attendant, on en est encore à l’époque des « barbares » comment disent certains chroniqueurs. Pour ceux qui n’ont pas lu le National Geographic de mars 2009, le Canada est devenu récemment le deuxième pays producteur de pétrole au monde et le premier importateur pour les États-Unis. Mais avec une source de pétrole spécifique, celui extrait de sables bitumineux dont le bilan est déplorable. Pour obtenir un baril de pétrole :
- il faut 3 à 5 barils d'eau,
- extraire 4 tonnes de sable,
- produire 80 kg de gaz a effet de serre,
- et produire 2 barils de déchets toxiques.
Avec une production de plus d'un million de barils par jour, c'est donc considéré comme une des sources d’énergie les plus sale du moment. Même par le biais de l’humour on a du mal à réaliser, d'ailleurs on revient vite sur terre quand on apprend qu'un évêque canadien habitant près des exploitations juge la production actuelle "injustifiable moralement". Et cela ne risque pas de s’arrêter, car Stephen Harper qui vient de s’engager à participer à un comité de travail USA/Canada sur les énergies propres (merci Obama) y a envoyé le PDG d'une compagnie pétrolière pour représenter le Canada !

Mais pas d’inquiétude, nous aussi on résiste de notre village québécois. En plus de cotiser à Greenpeace et en attendant que le pays réagisse, on consomme des produits locaux chez des producteurs locaux.

De la glace à la tire d’érable (produit on ne peut plus bio) chez un producteur du quartier (considéré par certain comme le meilleur glacier du monde, ou au moins de Montréal).

Et quand la saison des sucres est finie ? On respecte nos principes, on mange les sorbets aux fruits de saisons qu’il propose. Vivement la saison de la glace à la mangue d’ailleurs et vive la résistance !!!!

Moi aussi je dis "un des meilleurs glaciers du monde"


9 commentaires:

claire a dit…

Vive le tramway, votre description est effrayante. Nous faisons aussi quelques efforts.
Nous c'est moins joli mais tout aussi bon, boeuf de montagne acheté direct au producteur, (il a fallut attendre la fonte des neige pour qu'il puisse monter chercher une bête pour l'abattre), mouton bio direct producteur aussi, les frigos sont pleins vous pouvez arriver. Barbecue prêt légumes et fruits de saisons (ça poussent) vous attendent aussi icite.
Le poisson bio c'est moins certain mais nous pourrons essayer.

En tout cas régaler vous en attendant que nous le fassions ensemble.

Encore un coup de la fée des dents SASHA en a deux.

bisous à tous

papierre a dit…

Miam :-))
Pas la glace au sable bitumineux,
mais celle à la tire d'érable.
On y reviendrait même rien que pour cela.
Bises

yowen a dit…

Je me souviens bien de la mangue un vrai délice, il y avait aussi une fameuse framboise...

Gracianne a dit…

Attendez, glaces aux fruits de saison, la tire d'erable je veux bien, mais la mangue? Tu veux dire qu'elle pousse au Quebec? Jusqu'ou serez vous locavores et ecologiquement responsables ?
:)))

Eric/Faust gourmand a dit…

Haaa merci Gracianne, en voila une qu'on ne pourra pas piéger. Fany aussi aurait réagit (si elle lisait le blog :) elle est la première à nous dire si on a acheté un fruit venant de Chine ou étant hors saison.
Donc on est motivé, mais c'est vrai, la gourmandise nous fait encore faire quelques écarts et sa glace à la mangue mmmm

Eric/Faust assistant a dit…

Bon je vois que Claire préfère qu'on vienne la voir, mais pour Pierre et Yowen, je sens que certains souvenirs vous donnent envie de revenir...
C'est quand vous voulez ! (les autres aussi d'ailleurs)

Gracianne a dit…

Je blague hein, j'achete des mangues aussi. A Bombay sur Seine, en saison, celles du Pakistan, les petites. mais en etant bien consciente qu'elles viennent de loin.

zab a dit…

Ouais. on essaie d`acheter pas plus loin que les Etats-Unis ... mais ya des écarts ...

papierre a dit…

Tiens, quand on parle de manger, on retrouve Yowen.
Et tant mieux...
...
qui ne nous pas encore tout raconté de son été dernier,
et qu'on attend, hé hé, hein ?
...

Mais quel dommage pour les Mexicains,
et tous leurs fruits, que j'imagine nombreux, juteux et appétissants,

et tous leurs porcs de printemps ...

Y a vraiment plus de (bonne) saison, les enfants !

:-(((((