dimanche 13 septembre 2009

Des nouvelles fraiches du Québec

Oubliez tout ce qu'on vous a dit, oubliez tout ce que vous savez. Maintenant on sait pourquoi ils ont construit un pays ici : Les premiers arrivants ont commencé par la région de Charlevoix.
Oui bien sûr on va vous parler de la rentrée, bientôt, mais rappelez vous, même si l'école recommence une semaine plus tôt (le 24 août) on a notre premier jour férié beaucoup plus tôt aussi. En effet la fête du travail est le premier lundi de septembre ! Ce qui nous permet de commencer la rentrée en douceur. On prend nos marques au boulot/à l'école et on repart en longue fin de semaine pour (au choix) accuser le choc, être encore un peu dans l'esprit vacance ou profiter du soleil tant qu'on peut pour les derniers jours d'été.
En tout cas, malgré le désistement d'Elsa (restée pour voir le concert des Killers qui était vraiment "super méga génial"), on a su en profiter dans une des régions du Québec qui nous a été le plus conseillée à visiter. Voyez vous même, c'est ici que la Nouvelle France à commencé :


D'abord, après un petit trajet de 4h de route, on arrive dans un camping à Baie St Paul, appelé Le Balcon Vert. Bien placé pour voir la baie, bon marché, c'est une très bonne adresse pour faire ses devoirs en paix : Félix est en liberté au milieu des campeurs, bébés chiens et autres enfants, les parents flânent dans cette ambiance auberge de jeunesse et le soleil brille.

On ne peut que bien travailler. D'ailleurs c'est ici que le Cirque du Soleil a démarré il y a 25 ans. Guy Laliberté, le fondateur, a grandi ici et a monté sa première troupe sur des échasses à Baie St-Paul. Plusieurs évènements ont d'ailleurs fêté l'Éveil du Géant. Avec un air pareil c'est au moins 20/20 au prochain contrôle.

Le lendemain c'est gros petit déjeuner (pancakes au sirop d'érable, saucisses, fruit, oeufs miroirs...) car on part toute la journée en randonnée dans les Hautes gorges de la Malbaie. Le dépliant indique 10 km allez-retour, jusqu'à 800m de dénivelé, entre 4 et 6h de marche. Waou, on va donc y aller cool pour en profiter.

Ce n'est pas trop dur quand on voit la nature qui nous entoure. 1ere pose pour une photo.

2e pose pour le premier point de vue sur la rivière de la Malbaie.

Une autre pose pour admirer une sirène des montagnes.

Et en effet, au bout de trois bonnes heures de montée on est soufflé par le paysage grandiose. Les parents sont plus fatigués que les enfants. Félix d'ailleurs n'en revient pas lui même, courageux il a très bien tenu, motivé à l'idée de nous montrer sa capacité à être un bon explorateur. Non seulement il a adoré ça, mais il voulait aussi beaucoup impressionner ses parents et ressembler à sa soeur. Ça l'a tellement motivé, qu'arrivé en haut il continuait à faire le zouave.

Félix arrête ça et vient manger !

Un dernier tour avant de redescendre.
Et ce fut reparti pour un peu plus d'une heure de descente. Arrivé en bas qui était les plus épuisés ? Les parents, alors que c'est Fany qui a porté le sac à dos de pic nic plein sur toute la montée et quasiement vide sur plus de la moitié de la descente ! On est pas allé en haut des 800m, mais on a quand même fait plus de 600m de dénivelé, soit l'équivalent de 2 tours eiffel ! Félix encore plus surpris par sa performance nous a dit que c'est la Nature environnante qui lui a donné la force. Ben elle est tellement forte qu'elle a du en donner un peu à Fany aussi.

Le soir, on est quand même arrivé à se faire un bon petit restaurant qui nous a permis de profiter du coucher de soleil sur le fleuve. Puis on a dormi dans un Bed and Breakfest. C'est cool, non seulement on y mange mieux que dans les restaurants de bord de route, mais en plus on y croise des motards très sympas.

Attention, on vous en reparlera, mais ici 90 % des motards ont plus de 60 ans.

Enfin, pour la route du retour, on a pris le bord du fleuve qui passe par les plages de Ste Irénée, la ville des Éboulements et arrive à Ste Anne de Beaupré. Le top du bonheur !

Petite promenade à cheval sur les plages de Ste Irénée.

Petite promenade bucolique dans les alentours Des Éboulements.

On a même pas vu d'ours en colère.

Ça nous a fait une fin de semaine de rêve et en plus on a eu du soleil sur la route et très peu de congestion jusqu'à Montréal. Vivement la prochaine fois qu'on continue à en profiter !

4 commentaires:

papierre a dit…

Ouille !
Si vous continuez comme cela à vous prendre de passion pour explorer la nature sauvage et grandiose du Québec, il va vous falloir plusieurs années de plus pour en faire le tour ...
Et nous, on n'est pas ben près d'vous revouère.

En tout cas, cela avait tout l'air d'un très beau week end, chanceux enfants !
La prochaine fois, vous poussez jusque la Gaspésie ?

Gracianne a dit…

Papierre a raison, si c'est pas une declaration d'amour pour un pays ca!
Va falloir qu'on fasse le voyage je crois.

FamilleMTV a dit…

C'est plus une déclaration d'amour à cette belle nature. Mais rassurez vous certains ont dit icitte "Mon pays c'est l'hiver" et aussi sympathique qu'il puisse être ce n'est pas vraiment le notre.
Par contre pour la Gaspésie pourquoi pas il parait aussi que c'est magnifique.
Et pour venir voir par vous même, vous êtes hyper les bienvenus. Je vous propose un tour en Harley, une collocation à Baie St Paul et un concert d'Ariane Moffatt avec un Ours noir. Le tout en dollars canadiens. Ça vous va ?

Tata Sara a dit…

Alors moi, je dis oui à l'affiche sur les ours noirs, j'ai beaucoup rigolé ...