dimanche 8 novembre 2009

Ciné club

J’ai toujours eu une petite émotion face aux mots « cinéma de quartier », ou « ciné-club ». Pour ciné-club je m’imagine des lycéens, qui se démènent pour voir des classiques dans une salle de classe après les cours et avant de se retrouver au café pour refaire le monde. Ils ont les yeux nourris de belles images, de montages compliqués ou originaux et ont la sensation de regarder le monde différemment quand ils sortent de la salle. Pour cinéma de quartier je revois des scènes de Cinéma Paradisio ou bien je m’imagine un gérant de salle passionné qui essaie de passer les films qu’il aime ou difficiles à trouver. Il gagne peu, mais se voit comme un héros (ou plutôt héraut) de la culture, à la recherche d’œuvres originales, touchantes et attachantes. Mais, n’ayant jamais fait parti d’un club cinéma au lycée et n’ayant jamais eu de cinéma de quartier, je sais que cela fait surtout référence à des clichés.

Ce n’est pas grave, jusqu’ici, il y a quand même eu le Quartier Latin dont j’ai un peu profité, le cinéma municipal de Meudon qui à toujours été à la hauteur ou même Eddy Mitchell, à la télé le mardi soir, qui nous permettait de voir des Tex Avery et des séries B de toute beauté. Ben maintenant on a le ciné club d’Outremont.

Superbe salle de spectacle construite en 1928.

Elle fut une belle salle de théâtre et de revue Elle est passée par la phase salle de cinéma « avant gardiste » et parfois élitiste de la nouvelle vague jusqu’au début des années 90. Elle a vu passer des milliers de spectacles de fin d’année et tout ce que l’on peut trouver dans une salle municipale. Et bien elle tient encore et sa programmation nous convient comme un gant.

C’est sûr, on y va pas chaque semaine, mais les deux fois où nous y sommes allés nous avons pu y voir de bons films. Et dans les deux cas pour découvrir de bons réalisateurs canadiens : Atom Egoyan et Xavier Dolan. Bien sûr ce ne sont pas des inconnus, mais quel plaisir de les voir ici et de les découvrir dans ce contexte : on y va à pied, entre amis, il y a le programmateur qui fait une présentation du film et de son auteur, il y a souvent un court métrage québécois en premier et parfois un acteur ou un réalisateur qui vient dire quelques mots…le bonheur parfait quoi.

Alors, pour les curieux, quelques infos sur nos découvertes :


Adoration d’Atom Egoyan. La plus transportée fut Isabelle. Ce réalisateur aime jouer sur la perception et les a priori que l’on peut avoir sur les autres. Souvent l’image que les gens donnent d’eux même est trompeuse, en tout cas elle n’est jamais suffisante pour juger quelqu’un. À voir pour le plaisir de découvrir une intrigue humaine, pleine de doutes et d’attachements.





J’ai tué ma mère de Xavier Dolan. Le plus séduit fut Éric. Ce film a les qualités et les défauts des premiers films. C’est un récit autobiographique, à petit budget, avec pleins de jeux différents sur la mise en scène et le choix des plans. Mais c’est déjà un bon réalisateur, qui maitrise très bien son film et son scénario, qui sait prendre des risques et qui apporte un grain de folie légère à ses scènes. On l'a vu dans une salle pleine, avec un public conquis qui riait et applaudissait lors des meilleures scènes. Un petit air de Cinéma Paradisio que je vous disais…

5 commentaires:

Gracianne a dit…

Je n'ai vu aucun des deux. Faut dire que le cine et moi, je ne suis jamais a la page. Quelle chance d'avoir un cine tout pres, c'est ce qui nous manque a la campagne.

zab a dit…

On a vu aussi au meme cine-club Tulpan hier soir. Une merveille.

claire a dit…

Eric je ne sais si tu peux t'en souvenir mais certain vendredi soir en Tunisie, il y avait "ciné club" à la maison . Nous l'avions appelé le "clandé". Pierre avait récupéré un projecteur 35 mm et nous allions chercher les bobines de films, oui oui dans les grosses boites rondes, au consulat de France.Nous avons vu plusieurs Téchiné entre autres.
Profiter bien c'est vraiment super.

Papierre a dit…

Oui, Claire a raison de le rappeler.
Et nous avions accès aux films de la cinémathèque du centre culturel français. Une mine d'or !
Les soirs de ciné club, il y avait du monde à la maison.

Votre cinéma d'Outremont offre une bien belle salle.
Les chanceux d'Outre Mer ont décidément bien choisi un quartier fort sympathique.

g;moun a dit…

Tulpan , oui une merveille..sur grand écran ; c'était un de la liste de notre ciné club . cette salle a l'air tout à fait de vous donner le meilleur . continuez !