mardi 10 février 2009

Un exemple concret de défense de la langue française icitte


Comme Eric vous l'a dit, ici la bataille pour maintenir le français est continuelle. Le Québec représente une goutte de français dans un océan d'anglais.

Alors Sarko qui balaie du revers de la main toute cette histoire ... C'est avoir une très mauvaise perception de la nation québécoise. Enfin, des mauvaises perceptions, il semble que ce n'est pas la seule.

Les indépendantistes que l'on soit de leur côté ou non, représentent cette bataille et sont respectés pour cela. Les non indépendantistes demandent quand même que les spécificités de la langue et de la culture soient respectées.

Alors Sarko parlant d'obscurantisme ... On croit rêver. Je vous rappelle quand même qu'il s'en ait fallu de peu pour que le oui à l'indépendance du Québec passe lors du dernier référendum. Sarko cracherait donc sur près de la moitié de la population du Québec. Il fait exactement le contraire de De Gaulle dont la devise était "ni ingérence ni indifférence". Lui c'est ingérence et indiférence. Bref on est scandalisés.

Pour vous montrer à quel point la bataille pour le français est d'actualité. Voici le mail que j'ai reçu aujourd'hui de la direction de l'hôpital juif.

Objet / Subject: Office québécois de la langue française

Récemment, nous avons reçu plusieurs plaintes de l'Office québécois de la langue française concernant l'inhabileté de certains médecins résidents à communiquer avec les patients en français. Comme nous recevons des médecins résidents de l'extérieur du Québec dont plusieurs ne peuvent converser en français, nous devons nous assurer qu'ils soient accompagnés par quelqu'un qui puisse s'adresser aux patients en français.

Les plaintes se réfèrent aussi à des documents (internes ou externes) qui sont unilingues anglais ou partiellement bilingue (ex. fiches de rendez-vous). Nous demandons à ce que tous les documents utilisés autant à l'interne qu'à l'externe soient bilingues français en premier.

Merci de votre collaboration.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

We have recently received several complaints from the Office québécois de la langue française concerning the inability of certain resident physicians to communicate with patients in French. We receive resident physicians from outside Quebec many of whom are unable to converse in French Therefore; we need to ensure that they are accompanied by someone who can address the patients in French.

The complaints also refer to documents (internal or external) that are in unilingual English or only partially bilingual (ex. appointment slips). We ask that you ensure that all documents, for internal as well as external purposes, be bilingual French first.

Thank you for your cooperation.

4 commentaires:

Gracianne a dit…

Sarko n'en est pas a sa premier bevue en matiere de politique etrangere. Je l'ai entendu une fois critiquer le Sumo alors qu'il etait en visite officielle en Chine. Evidemment, sa critique s'adressait a Chirac, mais je ne suis pas certaine que les japonais l'aient comprise de cette facon.
A mon avis, il n'a pas trop le feeling pour la diplomatie.

Gmoun avé l'assent a dit…

Je ne sais si vous voudrez publier ça , mais je me sens québécoise : savez-vous qu'en 1972 j'ai été refusée à STe Croix de Neuilly , comme prof de physique , alors que j'avais une lettre de recommandation en béton du lycée montpelliérain Notre Dame De La Merci (l'équivalent de Dupanloup à Paris ) . Le directeur m'a expliqué très chaleureusement qu'avec l'accent que j'avais , les sarcasmes et quolibets ne manqueraient pas et que je n'arriverais pas à me faire respecter ......
finalement tant mieux ..j'ai été très heureuse au lycée IND de Meudon .....mais j'ai quand même supporté , avec le sourire et l'affection de tous, y compris des élèves , pendant 33 ans , la perception exotique que mon accent suscitait et les imitations qui fusaient par-ci par-là !!!

Eric a dit…

J'avoue que d'ici, on se sent plus neutre face à Nicolas Sarkozy, mais c'est vrai qu'il a l'air d'avoir du mal sur le sujet. Il vient de s'excuser auprès de Gordon Brown
http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/02/10/nicolas-sarkozy-essaie-de-dissiper-un-malentendu-avec-gordon-brown_1153208_0.html
Et je sais aussi qu'il a du mal à passer auprès des chinois. Dur dur d'être président !

g.moun a dit…

oui Eric , passer au chinois , difficile ...Il faut être très fin... ...heu , c'est une petite blagounette finaude !Fany va l'adorer !et une pour la route : dur d'être président ..? "Ya" bien une pub en France qui dit que "c'est le début du "bonheur"; mais je crois bien qu'il s'agit d'un camembert.