lundi 7 janvier 2008

Cap au Sud

Pour faire durer le suspens, nous avons décidé de vous raconter notre voyage à New-York par étape. Ne croyez pas que nous allons rentrer tout de suite dans le vif du sujet, car avant même NY, immigrer au sud, même très temporairement, n'est pas si aisé. Pas si facile de se faire une place au soleil pour des français au statut d'immigré temporaire au Canada et qui veulent franchir la frontière bien gardée des Etats-Unis.

Étape préliminaire : Refaire tous les passeports pour qu'ils soient biométriques et être sûr de ne pas avoir de difficulté à la frontière et éviter l'étape du Visa. Au départ seul Félix était sûr de passer et on s'est dit qu'il valait mieux l'accompagner. ils sont de plus en plus exigeant et voulaient même contrôler les passeport de tous les passagers d'avion empruntant le ciel des EU même sans y poser le pied.

Étape 1 : Location de voiture à communauto, sorte de Velib de la voiture.

Étape 2 : Départ prévu mercredi 3 matin à 6 h, en fait après révision du programme 9h, typique des MTV.

Étape 3 : Une heure de route jusqu'à la frontière. C'est tellement prêt.

Étape 4 : La frontière. Il a fallu sortir de la voiture, remplir un questionnaire et répondre aux questions : voyage de famille ? Allez-vous chercher du travail aux EU ? Avez-vous de la drogue, un casier judiciaire, une bombe ? Pourquoi avez-vous 5 prénoms (Isabelle, Marie, Paule, Emilie, Jeanne) ? Combien transportez-vous d'argent ? Avez vous de la nourriture avec vous ? Montrez-moi votre réservation d'hôtel. On nous prend en photo et notre empreinte digitale. Tout cela à côté d'une photo de GW Bush, d'une reproduction de la statue de la liberté à taille d'homme, de nombreux drapeaux pour se mettre dans l'ambiance. Félix pense qu'on est arrivé. Ben oui, y a la statue de la liberté. On nous délivre notre exemption de VISA. Ouf.
Jasper Johns-MOMA / George W Bush-USA

Étape 5 : L'Interstate 87 South.

Magnifique autoroute qui traverse l'Etat de NY, le empire state comme il y a marqué sur les plaques des voitures. Cela ressemble au Vermont au milieu de la forêt et de montagnes (petites). Presque tout droit, presque sans péage, sans traverser de ville. Les bans de neige diminuent à vue d'oeil. Encore 6 h de route et on y est.

Jasper Johns-MOMA

Étape 6 : Entrée dans NY par le pont G Washington. on rate la sortie de Manhattan, on arrive dans le Bronx de nuit, accompagnés par les Black Eyed Peas (for the Dummies, you can listen the music if you click on the triangle).

Des casses de voiture partout, des métro aériens aux pieds de métal. Une foule, plutôt masculine, un peu patibulaire, pas très bavarde. Eric demande le chemin, retour vers le pont et enfin Manhattan. On trouve facilement le quartier upper west side et notre croisement 97th street / Broadway. On peut penser en demandant son chemin que tout est à un coin de rue mais non, c'est juste une façon de s'orienter. NY nous voilà. Pas de neige mais un froid tenace. On arrive en pleine vague de froid sur la côte ouest des EU.

Étape 7 : Hôtel. On passe, il était nul sauf l'accueil très sympa. Félix est qualifié de handsome boy, sweet heart. Il comprend qu'on lui dit de bonnes choses. Il répond à coup de hello et de goodbye et de "fank you". Bon dîner vietnamien et au dodo.


3 commentaires:

Gracianne a dit…

Ben oui quoi, pourquoi vous avez 5 prenoms?
Contente que vous soyiez passes sans encombres.

Catherine a dit…

cinq prénoms, comment ça cinq prénoms ?
vous avez cinq prénoms ??
en fait, ça fait à peu près un chacun...
et ça fait beaucoup ???
moi, j'trouve pas pas ça exagéré...
c'est même pratique (et plus simple aussi)

G. moun a dit…

5 prénoms est le max qu'on peut donner
-soit pour emmerder l'administration (ce qui emm un peu l'administrée aussi)
-soit pour rendre l'être aimée la plus unique possible.
-soit pour faire plaisir aux pépé mémé tonton tata etc...
-soit , quand on a pas (ou peu) de famille avoir l'impression de l'augmenter d'un coup ..

imaginez d'autres motifs...
En tout cas les 5 sont bien rentrés à NY