dimanche 13 janvier 2008

Un passage chez les bobos et puis tout en haut

Ouf ce matin, il fait déjà plus chaud. On a du remonter jusqu'à -10. Pas de peau d'être tombé un des jours les plus froids des USA. Hier, il a même gelé en Floride et neigé en Californie. La technique c'est de bien rester couvert en cas de rafale de vent (sinon on repart pour une impression de - 20 voire moins) et marcher le plus possible au soleil. Fastoche non ?

Donc après le café du marchand ambulant du bas de l'hôtel (on prend vite les bonnes habitudes) cap sur Greenwich village. On va voir où vivent les vrai New Yorkais, ceux qu'on voit à la télé (Friends ou Sex in the City). On commence par Washington Square (le même que dans "Quand Harry rencontre Sally"). Bon il est un en travaux mais il reste une partie facile à traverser. On s'y plante quelques minutes. Nous pour y admirer encore les contrastes d'architecture et Félix pour courrir après des pigeons, trop content de retrouver les même qu'à Paris.
Il est bien loin le temps où Greenwich village représentait la vie d'artiste, populaire, insolent, anticonformiste et bohème. La révolte des gays contre la police qui les opprimait a conduit à la 1ère gaypride. On parle maintenant de west village. Les loyers ont flambé, les clubs et autres lieux bruyants ont disparus. Le quartier s'est assoupi dans un confort bourgeois. Plus bo que bo donc. Mais l'histoire reste. La communauté gay est très présente. Dans Sheridan square, la statut du général Philip Sheridan célèbre pour sa phrase "un bon indien est un indien mort" fait face à une statut de George Segal présentant des couples homosexuels.

Ce village nous fait bien penser au marais, ses rues sinueuses, ses jolies maisons, ses boutiques modes, les restos fusion, bio, les galeries d'art, les petits chiens avec leur manteau coloré.

De nouvelles découvertes architecturales : le style victorien gothique unique en son genre.


Une pause repas différenciée pour les garçons et les filles de la famille. Des super bons sushis et des hot dog new-yorkais. Je vous laisse deviner quel groupe a choisi quel repas.

Puis cap sur le Rockefeller Center, superbe ensemble construit dans les années 30. La photo de la pause déjeuners des ouvriers sur une barre à XXX mètres des hauteur a fait le tour du monde.



Un gratte ciel de style art déco, on avait encore jamais vu cela.

Devant, le très haut et grand sapin est célèbre. Quand ce sapin est érigé, c'est vraiment la fête. Mais sur la photo il ne parait pas ses 28 m.


Même la cathédrale St Patrick, pourtant essentielle pour le NY catholique paraît bien petite.


On monte au Top of the rock au 70ème étage. Et là un choc esthétique de plus. La ville vue d'en haut. La magie est à son comble et un air de Sinatra nous revient en tête.

D'un côté Central Park, grand rectangle vert dans un environnement très urbain.

Et de l'autre côté, oh la la, de l'autre côté, la forêt de gratte-ciels. Notre oeil hésite entre regarder chacun ou se laisser ensorceler par l'ensemble. Chacun un style différent mais l'ensemble est tellement harmonieux. Tu as vu celui là en brique ? Et celui-là, en verre fumé ? Un autre en pierre de taille. Tiens ils en construisent un autre là. On pensait pas qu'il restait de la place pour de nouvelles constructions.

L'Empire State Building plus haut, superbe, semble veiller sur les autres. C'est redevenu le plus haut gratte -ciel depuis la chute des Twin-Towers.
Félix est très sensible à l'évolution de l'architecture urbaine et suit de près l'avancée des travaux.


Ces grattes ciels érigés comme autant de démonstration de puissance esthétique et technique, ont souvent été pendant quelques temps le plus haut de NY. Cela nous rappelle cette ville italienne San Geminiano où les familles ont rivalisé au travers de leurs tourelles de maisons...mais en plus grand.
On attend le coucher du soleil. Des lumières s'allument à l'intérieur des gratte-ciels. Le crépuscule et le ciel prend des couleurs roses. Et tout d'un coup, la ville s'enflamme d'un superbe rouge qui se reflète sur les vitres des gratte-ciels.

Ce fut bref mais magique. On se laisse griser par la nuit qui tombe renouvelant alors complètement le paysage. Les immeubles semblent prendre vie, les lumières s'éclairent aux fenêtres. L'Empire State Building s'éclaire de rouge vert et blanc pour symboliser Noël. Dans quelques temps ce sera vert pour la St Patrick. Ses couleurs rythme les évènements de l'année. On reste là, fascinés, sans parler ou très peu.

Félix qui s'est réveillé pense à King Kong. Même Félix a le bec cloué, enfin pas pour très longtemps.

Puis petit tour sur la 5ème avenue. Magasin Nike Town, 4 étages de baskets et autres vêtements. Les grands couturiers français. La tour LVMH (superbe). FAO Schwarz le plus grand magasin de jouet de NY (mérite le détour). Éric ne veut rien m'acheter chez Tiffany's (je ne comprends pas). On ne va même pas à l'Apple Store (un scandale). On commence à s'épuiser.

Pour conclure la journée : Un vrai hamburger dans un boui boui de NY, on se croirait dans un film de Scorcese. Donc pour les garçons, le régime a consisté en hot-dog à midi et hamburger le soir (si vous n'aviez pas trouvé la réponse à l'énigme précédente, vous avez maintenant la solution). Cela aussi c'est NY.

5 commentaires:

claire a dit…

c'était bien les explications en video, les photos complètes parfaitement.

bisous

Gracianne a dit…

Ouh la, j'ai le vertige (rien que de penser a la pause dejeuner des ouvriers de l'Empire State Building, je vous assure!). Geant, comme l'Amerique.

G. moun a dit…

une merveille cette ville . si on m'en donnait une à revoir avant de .. ce serait celle-ci . Je sais parfaitement adopter
la Manhatthan -attitude
la Bronx- attitude , la harlem - attitude ; j'étais très émue en voyant vos photos , la lumière dans les buldings; je me souviens d'une promenade sur l'Hudson et East-river au couchant : toute la ville qui s'embrasait en reflétant le soleil .
Quel bonheur pour vous malgré le froid .mais vous y retournerez en été , voir la statue de Balto dans
central park... very important .

yowen a dit…

Alors ça c'est du voyage...
Par contre zapper l'apple store ça c'est impardonnable!!! enfin au moins vous avez mangez comme de vrai new-yorkais...

Papierre et Matitine a dit…

Aaahhh, la magie de Nex York !
Quel plaisir !
Avec de telles images, et vos récits, ce Blog devient l'incontournable rendez vous du matin, et le must, avec le café, une drogue indispensable.
On s'y croirait tellement.
On ne vous remerciera jamais assez

Et l'image de Félix, littéralement KO devant tant de hauteurs pour ses si petites pattes !
Dommage que vous ayez eu si froid.
A bientôt la suite,
et puisque c'est le jour : un Bon anniversaire pour Isabelle
Bises