samedi 15 mars 2008

Déménagements

La préparation du voyage nous est apparue au tout début comme un casse-tête pour des gens pas très organisés comme nous … Seulement 20kilos de bagages par personne … Qu’emporter ? On avait fait le choix de ne rien envoyer par bateau et de ne pas avoir de garde-meuble, n’étant pas sûrs de nos finances.

Et bien c’est une très bonne expérience. On vide la maison, jette beaucoup. On s’aperçoit qu’on a déjà déménagé plusieurs fois un carton intitulé "bazar inutile". On regarde tout avec un air suspect : personne ne s’est servi de cela depuis 3 ans ? Au rebut. Le lit d’Elsa a 13 ans, cette commode n’est vraiment pas pratique : on appelle le Groupe d’Action et Solidarité et en plus on a l’impression de faire des heureux. Tout le reste, et il en restait quand même pas mal, est allé chez les parents : le grenier de mes parents et la maison de Sologne de la famille d’Eric. Ils ne sont pas prêts de nous oublier. Et les chats, cochons d’inde et gerbilles ? Panique. Les animaux sont interdits dans les locations et puis nos chats baroudeurs sans jardin, on n’imagine pas bien ce que cela va donner. Les cochons d'Inde et gerbilles sont interdits à l'immigration. Claire, David et Héloïse avec un H ont pris les chats en pension à Nice. Eux non plus, ils ne sont pas prêts de nous oublier. Les cochons d’Inde chez mes parents, la gerbille chez une copine d’Elsa. Tout le monde semble bien installé.

Le départ approche. Donc juste 20 kg de bagage par personne. Heureusement les enfants ne comptent pas dans les bagages … Même si… Que choisir ?…
Et bien c’est assez simple. On s’aperçoit vite que rien de matériel n’est indispensable. L’essentiel, on l’emporte avec nous : les souvenirs qui ne pèsent que quelques neurones. L’affection qui grossit le cœur, mais qui heureusement n’est pas pesée à l’enregistrement. Donc on part avec un disque dur externe: nos photos, nos musiques et puis nos diplômes, carnet de santé et autres papiers indispensables et on complète le tout avec des vêtements. Pour les filles, il faut aussi quand même des objets familiers, des bibelots, pour se retrouver un peu comme chez soi. Félix : pas de vêtements, ils sont presque tous trop petits, mais 20 kg de jouets sera bien plus utile.


Depuis notre arrivée, on a acheté 4 lits d'occas. On a 2 canapés. Quelques commodes légères. Une table Ikéa avec des chaises pliantes. C'est assez spartiate chez nous. Pas de quoi angoisser pour le prochain déménagement. Et oui, tout cela pour vous annoncer qu’on déménage... Enfin pas tout de suite, fin juin.

On a joué au monopoly. Montréal est une ville particulièrement propice à ce jeu. On a acheté un condo (=appartement) dans le quartier Outremont, au calme mais proche de tous les commerces et notamment du glacier bilboquet. C'est le quartier si présent dans les livres de Michel Tremblay. C’est un quartier qui fait un peu village avec ses petits magasins, ses petites rues, ses arbres. Tout proche de l’école des filles, à deux blocs comme ils disent (=deux coins de rue). On le revendra en rentrant et en attendant, on économise le prix du loyer qui est exorbitant.

Cliquez sur l'image pour lire cet article

Nous sommes tous excités. Les filles ont l'impression qu'elles vont davantage s'installer, mettre des choses sur les murs puisqu'on est chez nous. On va gagner en temps de trajet pour aller à l'école et quand il neige, c'est appréciable. On va pouvoir aller bruncher à pied le dimanche. Le luxe ...

4 commentaires:

papierre a dit…

Quel numéro, de quelle rue ? Que l'on puisse tout de suite pointer sur Googlemap et retrouver nos repères imaginaires.

zab qui guette le printemps comme les vrais québécois a dit…

Entendu les cris des goelands hier et des chants d'oiseau ce matin ... Quel plaisir les choses simples. Mais bon, rassemblons nos forces car le dégel est pour dans 3 semaines. Pas de quoi ressortir les débardeurs. Restons en manches longues et profitons de ces dernières semaines de neige.

eric a dit…

On envoie l'adresse à qui nous la demande sans problème.
Mais on ne publie rien qui permet de nous retrouver sur le blog. Il parait que c'est nécessaire sur ces blogs à accès public...

Gracianne a dit…

Coucou, les Montrealais. Desolee de mon absence de visite ces jours-ci, j'etais pas mal a l'ouest.
Je reviens et que vois-je? vous devenez proprios outre-atlantique? C'est genial comme aventure, felicitations. On aurait du faire ca a Rome nous, on aurait un pied a terre la-bas maintenant. On n'avait pas un rond remarque.
Au fait, hier j'ai fait des vrais hot-dog, avec des buns maison et votre relish, top bons. Pas pris en photo mais je referai. Merci encore.