jeudi 10 avril 2008

Ça goute le printemps

Une petite promenade sur le Mont Royal, les premiers jours d'avril, nous permet de recommencer à croire au printemps. Bien sûr il y a ... comment dire... encore un peu de neige. Mais les routes et les trottoirs n'ont plus de neige et sont secs.


Les vélos ressortent. On voit les premiers passants en T-Shirt ! Pour sûr, la température monte au moins a 6 degrés. On a beau avoir été surpris par tous les récits qu'on avait eu avant de venir, maintenant qu'on y est on confirme : Dès qu'on dépasse les 3 degrés on trouve qu'il fait chaud. Imaginez la joie de remettre des converses. Celle de sortir plus de 10 mn sans bonnet ni gants. Le moindre signe de redoux est accueilli par un optimisme béat. Les cafés ouvrent leurs terrasses et les Montréalais se retrouvent dans les lieux publics.

Nous notre choix s'est porté sur le Mont Royal pour quand même faire une dernière série de descentes en luge. Et là l'ambiance est vraiment originale. Des bancs de neiges toujours aussi importants, un lac des castors encore gelé (même si plus personne ne se risque à aller dessus) et une ambiance de plage quand même : mouettes, bronzettes et le traditionnel attirail pelle/sceau/rateau. Il n'y a que la couleur qui nous rappelle que nous ne sommes pas à Palavas.



Bancs de neige et bancs dans la neige

Bien sûr cette bonne humeur peut toujours s'assombrir à la moindre précipitation et rechute de neige. Même Félix est entré dans le rang des "tannés" des tempêtes de neige. Cette semaine il se mettait à rêver de voir des feuilles sur les arbres et il a eu un gros coup de blues quand il s'est remis à neiger 5 cm : "Maman il va jamais s'arrêter de neiger ? Maman quand est ce qu'on verra des fleurs ??". Isa se met d'ailleurs à nous faire de plus en plus de recettes qui font printemps pour nous permettre de tenir encore quelques jours (carpaccio de Soles au citron aux haricots verts et riz complet par exemple ou salade de jeunes pousses d'épinards à l'orange et aux canneberges séchées).

C'est moins cher et nettement meilleur que le prozac.

Enfin tout vient à point pour qui sait attendre car aujourd'hui Isa a pu prendre nos premières photos de promesses de fleurs et de formidables crocus. Il reste des endroits où la nature se débat encore avec la neige mais on sent qu'elle va sortir de sa bogue de glace.




4 commentaires:

papierre a dit…

Sympa,
La peau d'abord, puis le corps vont pouvoir revivre
Ah, le plaisir de se faire bronzer le nez à l'attente de l'autobus ou sur un banc pendant la pause déjeuner (j'avais connu cela en Suède à la même époque)

Vite,soufflez un peu encore sur la neige
et quand elle sera bien fondue, on pourra commencer à préparer nos valises :-))

Vieux proverbe indien :
"Quand mouettes commencent à crier, Français bientôt débarquer."

Gracianne a dit…

Ah, ca fait plaisir de voir ca. Vous allez voir, ca va eclater tout d'un coup le printemps! encore un tout petit peu de patience.
Bonne fin de semaine.

G. moun a dit…

ah ! trop moche tout ça ;

signifie-ce qu'il n'y aura plus de neige fin juin quand nousviendrons?
cet hiver-là permettait d'espérer mieux .
nous avions préparé les boots.
et j'espérais aller sur les skibidou.
Ils y acceptent bien les GM et GP?

Bon tant pis s'il fait chaud (mais pas trop ) et beau . On s'y fera .

zab a dit…

il y a aussi quelque chose qui change radicalement : les odeurs sont revenus. La neige, cela ne sent pas grand chose mais la terre humide, c'est un vrai plaisir ... bientôt des odeurs de fleurs.