samedi 19 avril 2008

Un peu d'exotisme

Pour ceux qui se lassent un peu des récits sur la neige et en attendant nos récits au soleil (il fait 22 degrés celsius et non fahrenheit aujourd'hui), on va essayer de vous parler un peu d'ailleurs...



Parmi mes nombreux cousins, j’en ai un qui s’est marié avec une Birmane. Une vraie, rencontrée en Birmanie il y a quelques années et avec qui ils ont eu une petite fille. Ils sont d’ailleurs tous les 3 superbes.


Jean Etienne, Chit et la petite Yuwati

En tant que grand voyageur, ce fameux cousin et sa petite famille ont fait des séjours en France, en Australie ou ailleurs. Cela dépend des projets et des travaux du moment. C’est bien des cousins comme ça. On voyage nous aussi un peu à chaque fois que l’on reçoit des photos. Et l’on relativise aussi quand on lit les récits de ses séjours en Birmanie. En effet, pour que leur foyer soit vraiment biculturel, ils effectuent chacun des immersions importantes dans la culture de l’autre. Lui par exemple, fait des retraites bouddhistes, dans la règle de l’art à chaque grande occasion (mariage, naissance).



Lors de leur dernier séjour en Birmanie, il a fait une retraite de 7 jours, rasé et entouré de moines qui ne parlent que Birman, pour honorer la naissance de leur petite. Je vous laisse quelques commentaires savoureux de ce qu’il y a pu vivre. A côté de cela, notre voyage dans un pays occidental (et de langue française de surcroît) est plutôt reposant.


Je me suis fait moine pendant 7 jours pour montrer à mes beaux-parents que j’étais un garçon sérieux et je crois que le résultat a été atteint. 17 heures de méditation par jour (si, si !), un seul repas, 4 kilos de perdus (essentiellement les muscles car j’ai l’ai d’un freluquet désormais). J’ai pas mal appris sur le bouddhisme (dont je ne suis pas ressorti convaincu car les problèmes logiques sont toujours les mêmes).

Une des leçons de ma retraite est que pour perdre du poids, il suffit de manger très peu et de méditer quand on a trop faim ! Plus facile à dire
qu’à faire, mais nous n’avions qu’un seul vrai repas par jour (à 10 heures du matin, après un petit déjeuner très léger à 6h) et pourtant il fallait que je me force pour manger. Le sentiment de faim était totalement absent, sauf le soir entre 6h et 8h. Il est vrai que l’activité physique était réduite au strict minimum (méditer ne dépense pas beaucoup de calories) ce qui prouve qu’il n’est même pas nécessaire de faire de l’exercice pour perdre du poids ! Au bout de quelques jours à méditer 12 heures par jour et à dormir le reste du temps, le métabolisme ralenti nettement, les pulsions cardiaques descendent à moins de 60 par minute et je pouvais tenir sans forcer plus de deux minutes sans respirer (jusqu’à 2’30’’ en forçant).

Le plus étonnant malgré tout est la présence bien visible au sein du monastère d’une boutique proposant des articles pour moines : tenues, rasoir, livres de prières et sucreries comme fruits de tamarin séchés dont la consommation le soir est autorisée (le goût est assez spécial mais il ne faut pas en abuser sous peine de colique frénétique). Ces articles sont vendus et j’ai vu de mes yeux vu des moines en acheter, c'est-à-dire enfreindre au vu et au su de tous, dans l’enceinte même du monastère, la règle qui consiste à n’accepter que ce que l’on vous donne… Dans un monastère moins important, nous devrions aller mendier notre nourriture dans les rues avoisinantes et la file indienne que nous formons avant chaque repas fait partie de cette tradition.

Bien sûr ces petites anecdotes résument peu toute l'expérience que cela représente, mais elles donnent un bon avant gout. Il y a un texte plus nourri sur son blog.

Maintenant il ne nous manque plus que les commentaires de son épouse lorsqu’elle passé 6 mois en France ou un an en Australie. Avis au couple concerné, nous sommes preneurs de sa version.


PS : pour les amateurs de voyage qui veulent continuer. Les connaisseurs apprécient beaucoup la BD : “Chroniques Birmanes. D'ailleurs, c’est un Québécois qui l’a faite, comme ça la boucle est bouclée… (Hé oui, avis aux franco-belges, la BD québécoise est une BD qui monte).

4 commentaires:

papiere a dit…

Bonne idée, que celle de nous faire voyager (et en famille par blogs interposés.
Bravo
Et je ne savais pas que le dessinateur de la BD était Québécois !

Attention maintenant aux coups de soleil, hein ?

Gracianne a dit…

Bon, je vais me mettre a la meditation je crois ;)

Superbe, la tenue de moine, il la porte tres bien le cousin voyageur.

papierre a dit…

Quand je pense que durant cette semaine, J.E. a perdu 6 Kg.
Et moi, rien qu'en arrêtant de fumer, j'en ai gagné 10 !

Même si j'admire, je ne me vois pas suivre ce régime là.
Va falloir trouver autre chose ...
:-))

zab a dit…

un petit pelletage de neige ????
dommage, c'est trop tard, quoique, on est peut-etre pas a bout de nos surprises.