lundi 27 août 2007

Enfin la vraie rentrée des classes (3/3)

Rentrée des classes pour la 1ere journée complète.
Après la photo traditionnelle de rentrée des classes avec les nouveaux sacs d'ecole (Des qu'on arrive a recuperer ces photos on vous les mets sur ce message), qu’on fait subir aux enfants chaque année en leur disant qu’ils seront heureux de se revoir plus tard (mais c’est totalement abstrait pour eux), on part emmener Félix à l’école le lundi matin.

Fany nous a accompagné car elle rentrait quasiment à la même heure. On laisse Elsa à la maison qui devait aller a l’école par elle même car elle rentrait plus tard. De plus, elle avait déjà RV avec des copines qui devaient lui montrer l’essentiel du collège et l’aider à se diriger.

Nous étions donc sereins. Sur le chemin, Félix rationalise le fait d’aller à école. Il sait que s’il ne va pas à l’école, il sera un âne comme Pinocchio. De toute façon, il doit apprendre les règles pour devenir chevalier, mais, on préfère bien lui reexplique qu’il ne va apprendre que les règles pour être poli, pour écrire, dessiner et lire comme un chevalier… pas question d’apprendre le maniement des armes. La précision nous semblait nécessaire. Concernant les règles, il nous récite celles retenues lors de la petite section avec Frédérique : on ne mord pas, on ne crie pas, on ne court pas dans les couloirs, on n’emporte pas des jouets à la maison… Cela nous semble un bon début. Fany qui était partie avec nous accélère le pas car elle rentrait ¼ d h avant Félix … et le retard est quasi interdit icitte.

On arrive à l’école, découverte de la cours de récréation des maternelles (ouf il y a un chouette toboggan) et des abreuvoirs pour les enfants. Félix est dans la classe grenat avec Dominique qui porte une étiquette jaune autour du cou et la classe est bleue (alors que la maitresse de la classe bleue a une étiquette bleue autour du cou, idem pour la classe orange), pas sur que Félix ai déjà compris a quelle couleur correspond grenat.Plutôt drôle comme entrée en matière.Ils sont 900 enfants en primaire, beaucoup d’étrangers comme nous, et beaucoup de familles d’origine non francophones.

On va dans les classes. On remplit les documents, on met une étiquette autour du coup de Félix, précise qu’il reste a la cantine. On dépose les fournitures demandées dans son casier (on avait TOUT, incroyable, on s’améliore).

La maitresse nous fait visiter les locaux. La salle de vestiaire est aussi grande que la classe : ils ont tous 2 casiers, un banc … tout cela est nécessaire pour enlever et remettre ses habits de neige … Wouaou on s’imagine déjà se lever 30 mn plus tôt pour habiller Fefe le matin. Des parents (de récents immigrés français) ne comprennent rien : « On la met ou la boite à lunch ? Et la collation, ? Et les affaires ? Et ils sortent à quelle heure ? » alors que la maitresse avait tout expliqué … on a un peu honte pour nos compatriotes, qui finalement se tournent vers nous pour qu’on leur re-explique. Pourtant la maitresse parle un Français international (donc assez neutre). Qu’est ce que cela doit être quand ils essaient de comprendre des personnes qui parlent un québécois plus prononcé.

On laisse Félix jouer avec la pâte à modeler, entouré de garçon. C’est drôle comme les filles sont toutes entre elles et les garçons aussi.

Entree du petit college pour Felix

On en profite pour aller faire des courses en se congratulant que tout s’est bien passé, qu’on était la a l’heure et qu’on n’avait rien oublié et en se demandant comment on allait au mieux savourer ces moments sans les enfants, en classe, et nous, encore en congé. On arrive à la maison ….

Et là … qui on voit ? Elsa …. Elle n’a pas retrouve le chemin de l’école, elle est allée tout droit alors qu’il faut tourner… Heureusement, elle est arrivée a une gare et la elle a compris que cela n’était pas comme d’habitude (heureusement qu’il y avait une gare). Elle a demande son chemin en anglais : school Stanislas, personne ne connaissait, elle a alors demande chemin cote Ste Catherine et est rentrée à la maison.Elle était effondrée la pauvre. Eric l’a raccompagnée en vélo, le directeur de division 6/5e, a bien compris. Elle avait raté 2 h de cours (dont le sport) et arrivait à temps pour le déjeuner … pas mal.

Conclusion : chez nous y a toujours un truc d’organisation qui ne va pas … et je ne sait pas si cela est inné ou acqui mais cela se transmet d’une génération a l’autre.

30 mn après cette aventure, on voit Fany arriver, le visage ferme. Mais qu’est ce que tu fais la ? « J’ai 2 h pour déjeuner et donc on a le droit de sortir et de rentrer comme on veut ». Elle rentre chez papa et maman, c est touchant. En lui posant quelques questions : elle aime pas sa classe, y a que des filles super maquillées, elle a pas trouvé la cantine, au cours d’anglais le prof ne parle qu’anglais et elle n’a compris que la moitié, elle n a pas compris quel livre d’anglais elle doit acheter alors elle a demandé au prof qui n’a pas compris la question … Bref grosse déprime. On reprend tout dans l’ordre, et lui conseillons de se rapprocher des 3 autres nouveaux de sa classe, d’aller voir le prof d’anglais en fin de cours … lui expliquons que Karin a déménagé 11 fois en 8 ans et toujours en milieu d année scolaire donc que cela devrait être surmontable … Le moral remonte. On regarde le cours de physique du matin … Bref elle repart au boulot reboustée…

Il est alors temps d’aller chercher Félix à l’école qui finit à 14h50 (ce sera l’horaire habituel)… un chevalier à mi-temps donc …

Voilà notre première journée avec les enfants enfin a l’école …On est crevés.

3 commentaires:

Gracianne a dit…

Casier special pour tenue de neige, ca s'annonce serieux c't'affaire.
C'est quoi des abreuvoirs pour enfants?

zab a dit…

des abreuvoirs, c'est des fontaines a eau ...

Anonyme a dit…

cartago malaise panels learningwe mudk blog csmanvendra managerby amblyopia word embedded
masimundus semikonecolori