samedi 9 février 2008

Des avis contradictoires dans la famille

À votre avis, sur quoi peut porter des débats contradictoires en famille pour des français immigrés à Montréal ? Sur les évolutions très intéressantes de la langue ? Sur la douceur de vivre ici ? Sur la qualité de l'enseignement et de l'université ? Sur le manque de bon chocolat noir, de bon café et de vin à prix raisonnable ? Sur l'intérêt d'une expérience familiale de vivre à l'étranger ? Sur le manque ressenti de la famille et des amis mais qui se compense un peu par l'envie de vivre tout à fond ? Non, pour tout cela nous sommes d'accord, avec des nuances pour chacun d'entre nous, mais globalement d'accord.

Non, la controverse a éclaté sur le temps ... Pas le temps qui passe, nous sommes d'accord aussi que cela passe trop vite ... sur le temps de la météo.

La pluie a été abondante, le froid est arrivé là-dessus, les trottoirs se sont gelés, se transformant en vraie patinoire, la neige est tombée camouflant les énormes plaques de verglas, de glace plutôt. Et là, le sol devient incertain. On a appris à marcher à un an ou à 18 mois pour les plus fainéantes et là, il faut réapprendre. Alors on fait des petits pas, le pied bien à plat. Ne pas attaquer le sol avec le talon. Garder les genous un peu fléchis. Regarder où on marche. Bref, des petits vieux qui se déplacent. Sauf que les petits vieux, les vrais, ils ne se déplacent même plus eux. C'est épouvantable !!! Ajouter à cela, l'épreuve de revenir avec Félix de l'école, en pleine tempête de neige, ou plutôt de petits glaçons qui piquent le visage et qui fondent en tombant dans le cou. Les yeux qui pleurent à cause du vent. Il y a des expériences plus intéressantes que celle là, ou alors une fois mais pas tellement plus. On ne voit pas où on marche ... et la catastrophe est proche. Il est vrai que j'exagère un peu, cela me vient de mon tempérament méditerranéen. Mais quand même, Fany, Elsa et moi sommes déjà tombées et ça fait ben ben mal ...

Et bien sous notre toit, tout le monde n'a pas la même analyse !!!! Incroyable. Eric est resté dehors pour profiter de la tempête ... Il a même avoué avoir volontairement déneigé le garage du voisin pour pouvoir rester plus longtemps. Fany me dit qu'elle a l'impression d'être un trappeur. Que la tempête c'est génial parce qu'on y voit rien, que c'est difficile de marcher ... Que cela glisse sous les pieds. Que la neige qui pique les joues etc, etc... Ils sont bizarres ces deux là.

J'ai quand même des alliés : Félix et Elsa sont de mon côté et trouvent la tempête bien plus intéressante quand on l'observe depuis la fenêtre de notre salon, au chaud. Nous, on aime après la tempête, quand la ville est recouverte d'un manteau silencieux et immaculé, quand on marche dans la poudreuse là où personne n'est encore passé, quand cela crisse sous les pieds. Quand l'air est léger. Quand on regarde la bal des déneigeuses ... Mais la tempête et la glace cachée sous la neige, on aime pas.

Enfin Félix, lui aime assez déneiger quand la tempête est finie et quand on peut utiliser les différentes pelles de toutes les tailles. Vous en avez-vous des pelles à neige "de même" ? Il y a la grosse pour pouvoir rejeter la neige tout en haut du tas de neige déjà constitué. Il y a celle en largeur pour pousser la neige sur le trottoir mais pas pour la monter en haut du tas. Il y a les étroites pour les accès plus difficiles : autour des pneus des voitures et les escaliers ... Bref tout une technique que les québécois "pure laine" connaissent bien. Et oui, on ne dit pas pur souche parce que les souches on s'en fout un peu plus qu'ailleurs, alors que icitte la laine, c'est un ami pour la vie et on se l'enseigne de génération en génération.



Et puis après l'effort, pour se réchauffer, il y a les colis reçus par la poste avec des noms qui sentent bon le Sud de la France. Regarder la neige tomber sur un plaid Arlabosse est tout de suite moins difficile.


On se prend alors à rêver de voir les premiers signes de printemps comme chez Gracianne, allez faire un tour sur son blog, vous verrez entre autres les premières primevères et les premiers bulbes qui sortent. Mais pour nous, ce n'est pas pour tout de suite, il faut encore être patient.

5 commentaires:

Gracianne a dit…

Coucou la famille sous la neige. Je crois que je serais plutot du cote d'Isa sous le plaid, le cote aventuriere trappeur des neiges, tres peu pour moi.
Courage, encore un peu a tenir, apres la naure va etre si belle tout a coup.

papierre a dit…

Hé Hé,
les caractères s'affirment ... dans l'adversité !

Heu... Isabelle, tu veux mon avis ?
Surtout ne repique pas pour 3 ans, hein ?
Tu te vois, 3 hivers de suite ???
NON, surtout pas :-(((

Alors s'il te plaît, ramène moi tout ce monde près de chez nous, qu'on en profite aussi ici.

Et ceux qui aiment la neige, tu les enverras faire du ski quelque part.
Et en été, tu les emmèneras se baigner dans la Méditerranée, ou plus loin, très au sud, si tu veux.

Tu ne m'empêcheras d'admirer, une fois de plus si besoin était, les capacités d'adaptation au froid et aux climats extrêmes, de mon fils, né en Afrique.

La chance que tu as de l'avoir (pour manier la pelle et le reste). Je te dis pas. Ne l'oublie pas.

Allez, on vous aime tous et toutes

Et ...
Bisous à tous les Valentins et toutes les Valentines,
de tous les pays,
et de tous les climats

G. moun a dit…

isabelle assure -toi que le voisin n'est pas une voisine ... ça me semble bizarre cette prolongation dans le déneigeage ...

Félix .. on peut aussi manier les pelles .. à patés de sable , à trou, à château (GP est un grand spécialistes) ,à Palavas les flots ;Il y a même des rateaux . L'avantage c'est qu'on est pas obligé si on en a pas envie ..

papierre a dit…

Quoi ? Insinuer que Eric irait voir une Pelle de Cadix (forcément aux yeux de velours) ?
Non, à voir la tête de Félix au milieu de ses plus Pelles Amies, on devine que nos garçons aiment la Pelle Ouvrage, à moins qu'ils ne soient attirés par la Pelle de la Forêt.
Décidément, la Pelle Maman a beaucoup d'imagination !

zab a dit…

C'est une bien pelle histoire. La Pelle sort tous les jours en ce moment pour se parer de son plus beau manteau blanc. Le mois de fevrier est bien le plus "on se la pelle" de l'annee. Heureusement que les hommes sont motives car la pelle du canape est tres fort pour moi.