vendredi 22 février 2008

Le meilleur déjeuner de Montréal pour vous qui êtes déjà en week-end

Vous connaissez le meilleur petit déjeuner de Montréal ??? (= déjeuner ici, ce qui est logique car c'est le repas qui nous fait arrêter le jeûne de la nuit). Nous, oui on connaît : des bagels avec du philadelphia et de la confiture de bleuet. Karin ne s'y trompe pas et nous demande de lui en rapporter quand l'un de nous rentre en France. Ce qui nous fait une savante organisation : aller acheter des bagels juste avant de partir en avion, les mettre dans la valise, en arrivant les mettre dans le congel de GM et GP en attendant de voir Karin. Tout cela pour qu'elle les mange tous en moins de temps qu'il faut pour les transporter. C'est bon.

En dehors des ces aspects logistiques conjoncturels, le plus difficile avec les bagels, c'est tout d'abord de choisir son camp entre les bagels de Fairmont ou de St Viateur. Car il y a deux écoles, ce qui nécessite de nombreuses dégustations pour être sûrs de notre choix. Nous sommes du camp de Fairmont. L'endroit est dépaysant : toute cette pâte, ces grains de sésame, le four et les palettes en bois. Une petite boutique dont sort des merveilles à toute heure du jour et de la nuit. Il est vrai que cela devait être encore plus étonnant au début quand les juifs fraîchement débarqués animaient ce rituel. Ils ont été remplacés par des pakistanais. Mais la plaisir d'aller chercher ses bagels chaud du week-end reste là. Le plus dur ensuite est de choisir le nombre de bagels pour la fin de semaine 12 c'était insuffisant, on est passé à 18 pour ne pas tomber en manque car quelques uns disparaissent sur le trottoir même. Difficile de résister à l'appel du bagel chaud. Un petit tour pour louer un bon film à la boite noire. Récemment on a loué Ivre de Femme et de Peinture d'Im Kwon-Taek qu'on avait déjà vu en France. Un excellent moment partagé avec les filles. De retour à la maison, le plus difficile est de couper la bagel en deux parties égales. Vous remarquerez sur la photo que nous avons, grâce à Liette, l'objet qui fait de nous des quasi-vrais-québécois : l'appareil à couper des bagels en deux. Maintenant, nous sommes équipés et les bagels n'ont qu'à bien se tenir. On sait déjà que quand nous allons rentrer en France cela va nous manquer. On devrait en trouver rue des rosiers à Paris. On verra cela.

Bonne fin de semaine. On prépare les grandes pour le grand retour : plus de 6 mois déjà. Elles vont jouer les touristes à Paris. Mais avant le départ, dimanche, un petit tour sur les pistes de ski samedi quand même. Il faut ce qu'il faut.

6 commentaires:

Gracianne a dit…

Pour en trouver des bons comme ça à Paris, tu peux toujours courir. Plus qu'à apprendre à les faire.

papierre a dit…

Oui, apprendre à les faire, c'est certainement mieux.
Et au moins pour 2 raisons :
je vous vois mal vous lever tôt le dimanche matin pour aller de Chatillon à dans Paris, et retour, pour chercher vos bagels chauds.
Et puis aussi on pourra vous passer des commandes, non ?

Miam miam

yowen a dit…

Alors ça, je veux absolument gouter... Mais c'est pas la peine de nous les ramener, on arrive bientôt. il faut juste en réserver une grosse quantité, au moins le double (on sera 4)par jours, pendant 24 jours, soit un total de 864... Je me régale d'avance! Plus que 6 mois et on pourra déjeuner ces fameux bagels, trop cool.

zab a dit…

Ok, pour yowen on t'en prepare un stock pour vous et pour nous a deguster ici. Et puis au retour on apprend a les faire et on innonde le monde avec notre multinationale. les belges sont preneurs (=Karin), les gens du vexin (=Gracianne), les bretons (= Christelle), les kremlinois (PP et MTT S C), les clamartois (GM et GP), les nicois (C, D, E +3 bientot 4) ne vont pas etre durs a convaincre ... On est deja pas mal. Reste a savoir qui va les faire. On a hate de vous voir tous pour vous convaincre encore davantage.

claire a dit…

effectivement "ils" ne seront pas difficile à convaincre, héloise aussi
bisous

zab a dit…

donc Heloise avec un H et non pas un E. j'avais ecrit C D E mais c'est C D H donc.