samedi 17 novembre 2007

On a vu le VRAI Père Noël

Et oui, chacun sait que le vrai Père Noël habite au pôle nord, en Arctique ... et que le territoire du Canada s'étend sur ce continent gelé... donc il est normal que le Père Noël passe par Montréal lors de sa tournée de repérage des enfants sages ... et en plein jour.

Cet évènement est tellement populaire qu'il est retransmis intégralement à la télé. Mais on voulait LE voir de nos propres yeux. L'enjeu de cette rencontre était de taille. Il fallait lui dire qu'on avait changé d'adresse temporairement et donc qu'il est inutile de passer à Châtillon cette année. Et surtout qu'il n'oublie pas de venir faire un tour par notre cheminée à Montréal.

Donc nous voilà partis pour ce RV. Un peu de préparation était nécessaire. On a révisé notre sourire le plus mignon d'enfant sage, il a fallu un peu d'entraînement en attendant le bus car on oublie très régulièrement comment se comporte un enfant sage. Mais la persévérance a été payante, et le résultat était plutôt satisfaisant.



Nous avons sortis nos habits de grand froid ... Le froid a tardé à arriver mais le Père Noël nous en a rapporté un échantillon du pôle nord. - 2 degrés mais température ressentie à cause du vent est de -7 degrés (la météo annonce toujours ces deux indicateurs). Seulement un échantillon donc. Actuellement en France, il semble que vous voyez très bien ce qu'on veut dire. Donc bottes d'hiver, dessous thermiques, bonnets, gants et autres parures fourrées. De plus, comme nous ne sommes pas les seuls enfants sages de Montréal (si si ...), il fallait se rendre sur le lieu du RV à l'avance et donc attendre relativement immobiles. Donc température ressentie -10 degrés voire moins.

Rue Sainte Catherine, nous n'étions pas seuls à être emmitouflés. Imaginez les bébés immobiles dans leur poussettes : ils disparaissent sous la tonne de vêtements et de couvertures. Les petits ont l'air de bonhommes de neige colorés. Même Laurie-Anne, une vraie québécoise avait pris ses précautions.



Le défilé à commencé : un mélange de groupes de musique, de chars allégoriques et de démonstrations d'associations communautaires. Les thèmes sont variés. Les évocations de l'hiver et de la neige. Vu le froid, on a bien compris pourquoi le défilé se déroule si tôt dans l'année. Imaginez le 24 décembre.




Des évocations historiques, des policiers et des pompiers.



De la musique et des astuces pour ne pas avoir froid au mains même en jouant de la trompette. Des chorales.



Et surtout : la tournée du VRAI Père Noël. Les lutins consignaient la liste d'enfants sages... Rassurez -vous, nous nous sommes particulièrement manifestés à ce moment là. Et aussi la fabrications des jouets, la mise en paquets...




Fidèle à sa multiculturalité, la ville de Montréal prenait des accents d'Amérique du Sud ou d'Asie.



On a bien rêvé, bien que Noël soit encore loin. L'espace de quelques instants on se croyait même au carnaval de Venise.



Après 1 heure 30 de défilé, ENFIN IL ÉTAIT DEVANT NOUS ... quelles émotions... LE VRAI PÈRE NOËL. On ne voyait plus que lui. On a fait des grands signes de la main pour que LUI nous remarque. On ne sait jamais, ses lutins pourraient oublier de lui transmettre le signalement de notre arrivée à Montréal.



On saura maintenant le reconnaître parmi ses pâles imitations ou ses prédécesseurs commerciaux. Et surtout on peut enfin aller se réchauffer à la maison.


3 commentaires:

Anonyme a dit…

WOW!! Quelle chance

Papierre a dit…

Oui, la chance ! et surtout celle d'avoir pu lui montrer en direct de vrais enfants sages. A propos, savent-ils (ces enfants) qu'il faut rester sages pendant encore plus d'un mois ?
Beau spectacle en vérité. A vous voir habillés ainsi, à sentir toutes ces mesures du froid, on se dit que jusqu'ici, vous viviez au Canada et maintenant, vous allez vivre LE Canada.
Gros baisers aux enfants sages

Gracianne a dit…

Alors ca y est, vous etes deja transformes en esquimaux?
Et le Felix, il va resussir a garder le sourire d'enfant sage jusqu'a Noel? Parce que c'est dans la duree que les choses se font, faut bien lui expliquer au bonhomme.