samedi 10 novembre 2007

Vivre avec un ninja

Un poème d'Esla fait en 3 minutes, à table, quand Felix se tortillait tout le temps et menaçait de nous attaquer.



Vivre avec un ninja,
Ce n'est pas si facile que ça,
Même s'il est mignon,
On a envie de lui donner des gnons.



Il faut dire que la passion actuelle de Félix, à côté de celle des animaux, est la bagarre et le combat qu'il croit toujours gagner, sa force qu'il croit dinosauresque, le muscle qu'il croit abondant, sa puissance qu'il croit invincible, sa vitesse de course qu'il compare à celle d'un léopard.
Il déborde d'imagination pour inventer des onomatopées décrivant le bruit des armes qui fendent l'air et qui s'abattent sur un être forcément plus faible que lui : crach, sslusch, bing, plaf zzing...
Quel bonheur un petit garçon, il m'en ferait presque regretter l'époque où Elsa me poursuivait pour que je joue aux barbies avec elle et où Fany cachait des escargots sous son lit qui ne manquaient pas de s'échapper et que je retrouvais séchés le long du mur ...

Donc on joue à la bagarre de temps en temps. Son inspiration a été nourrie par des rencontres au pied du parc de Mont-Royal d'amateurs de jeux de rôles qui font des combats médiévaux en costume pour certains, en tout cas toujours en armes. En marge de cette rencontre, les plus petits imitent les grands. Certains enfants accompagnant leurs parents sont eux-mêmes déguisés.



Félix participe avec plaisir à ces joutes ... et Eric est "toujours" motivé pour l'accompagner. Moi je me laisse prier mais parfois je craque devant tant d'insistance.


Et parfois même je gagne.



Au moins, cela nous épuise notre bonhomme. Et au retour le chevalier se repose dans son char.



Tannée de la bagarre, je lui propose de lui apprendre à jouer aux cartes. Pas les cartes des petits, de Dora l'exploratrice ou autres produits qui abondent pour ces enfants rois ... non, non ... Les cartes de grands, celles avec lesquelles ses parents jouent à la belote avec ses soeurs... Quelque chose de sérieux et digne de ses bientôt 5 ans.

On s'installe sur la table basse. Il savoure ce moment historique : il est haussé à la dignité de pouvoir toucher les cartes des ADULTES. Son entraînement de ninja marche. Il devient grand et tout le monde s'en aperçoit. Après une inspection des mains collantes de miel, je lui dit, qu'avec ces cartes là, il faut jouer avec des mains propres. Pour une fois, il ne pose aucune difficulté pour se laver les mains. Il file à la salle de bain et revient le sourire aux lèvres. On se réinstalle. Je sélectionne les cartes de 1 à 9 et range les autres. Il attend tellement sage détaillant chacun de mes gestes comme autant de formules mystérieuses. Je lui explique qu'on va jouer à la bataille. Alors là son visage s'illumine, sa mère l'a enfin compris : LA BATAILLE ouha. Et me voilà partir dans un grand fou-rire car je n'avais pas du tout pensé à la signification du nom de ce jeu ... Donc on a dégainé nos cartouches une à une, il a comparé nos forces, remporté victorieux chaque prise qui lui revenait, m'a concédé les miennes avec une petite moue de dédain.

Mais ninja va devenir grand trop rapidement alors profitons de ces instants magiques.

On vous laisse avec un poême d'un grand auteur québécois Saint-Denys Garneau... un classique.

LE JEU

Ne me dérangez pas je suis profondément occupé


Un enfant est en train de bâtir un village
C'est une ville, un comté
Et qui sait
Tantôt l'univers.

Il joue

Ces cubes de bois sont des maisons qu'il déplace
et des châteaux
Cette planche fait signe d'un toit qui penche
ça n'est pas mal à voir
Ce n'est pas peu de savoir où va tourner la route
de cartes
Ça pourrait changer complètement
le cours de la rivière
À cause du pont qui fait un si beau mirage
dans l'eau du tapis
C'est facile d'avoir un grand arbre
Et de mettre au-dessous une montagne
pour qu'il soit en haut.

Joie de jouer ! paradis des libertés !
Et surtout n'allez pas mettre un pied dans
la chambre
On ne sait jamais ce qui peut être dans ce coin
Et si vous n'allez pas écraser la plus chère
des fleurs invisibles

Voilà ma boîte à jouets
Pleine de mots pour faire de merveilleux
enlacements
Les allier séparer marier
Déroulements tantôt de danse
Et tout à l'heure le clair éclat du rire
Qu'on croyait perdu


Une tendre chiquenaude
Et l'étoile
Qui se balançait sans prendre garde
Au bout d'un fil trop ténu de lumière
Tombe dans l'eau et fait des ronds.

De l'amour de la tendresse qui donc oserait en douter
Mais pas deux sous de respect pour l'ordre établi
Et la politesse et cette chère discipline
Une légèreté et des manières à scandaliser les
grandes personnes

Il vous arrange les mots comme si c'étaient de
simples chansons
Et dans ses yeux on peut lire son espiègle plaisir
À voir que sous les mots il déplace toutes choses
Et qu'il en agit avec les montagnes
Comme s'il les possédait en propre.
Il met la chambre à l'envers et vraiment l'on
ne s'y reconnaît plus
Comme si c'était un plaisir de berner les gens.

Et pourtant dans son oeil gauche quand le droit rit
Une gravité de l'autre monde s'attache à la feuille
d'un arbre
Comme si cela pouvait avoir une grande importance
Avait autant de poids dans sa balance
Que la guerre d'Éthiopie
Dans celle de l'Angleterre.



8 commentaires:

yowen a dit…

C'est moi qui suis le premier...
J'ai gangné cette bataille du commentaire...Attention moi aussi je vais entrainer mon chevalier, soyez pret à affronter la colére des Francs...

G moun a dit…

Bravo isa . Je vois que malgré ce que tu dis tu es une sportive et tu sais choisir tes adversaires...mais je pense qu'Eric devrait s'organiser pour t'offrir le même retour en char.....

norbert a dit…

génial les donjons grandeurs nature.... décidement ça fait vraiement envie...


profits en bien on pense bien à vous


grosses bises à tous

Anonyme a dit…

génial...
comme ca fait envie tout ça..

y a meme des donjons grandeurs nature...

profites bien de tou

on vous embrasse tous et toutes

norbert

claire a dit…

C'est le plus beau Nija que je connaisse, et j'en connais.
Bravo Féfé et pleins de bisous

zab a dit…

Yowen, on vous attend de pied ferme pour le combat l'ete prochain. On a le plus beau des ninja, claire la dit (bon d'accord c'est sa grand-mere mais quand meme). Norbert, si tu veux venir participer a cette recontre, n'hesite pas. Virgile n'est pas trop jeune pour commencer. Il y a meme des rencontres de grande envergure d'amateurs de jeu de role ici tous les etes.
Mam, et oui, un adversaire a ma taille mais qui se pense de taille.

Gracianne a dit…

Il promet ce petit avec son sourire ravageur.

Papierre a dit…

Dinosauresque, chevaleresque, ninjatesque, batailleur,conquérant, bousculeur,... et tout le reste, ce Petit là !
Bref, Mauberiasque, aurait dit son arrière grand-père Gaston.

Bon courage aux autres, en tous cas.
Merci de garder précieusement la mémoire de ces moments magiques, ... avant les débordements.

Pour les téléchargements, les Canadiens ont l'air de gens fort raisonnables. Profitez en bien
Bises